Candelelle et couloir du Candelon, bain à la Léque

Une sortie goupillée par : Eychenne Jean-Michel , Krikri et dégoupillée (à partir du/le)

Ce samedi, l’accès Calanques est ouvert, il fait encore bon aller se baigner, mais les routes d’accès ne sont pas encore ouvertes. Il faut donc trouver le "bon" endroit pour profiter des Calanques et de la mer, sans trop perdre de temps sur un itinéraire d’accès.

La solution se trouve au dessus de Luminy. Et comme nous accueillons en ce début de saison de jeunes et nouvelles recrues, pourquoi ne pas aller en haut du "sommet à faire" des Calanques, à savoir la Candelle.

Rando-escalade oblige, nous n’irons pas par la fameuse "arête de Marseille", et son pas fameux. Nous prendrons l’itinéraire original, par le "mauvais pas". Nous montons d’abord au col de la Candelle par le couloir du Candelon, bonne occasion de tester nos petites nouvelles ! Le ciel est chargé et l’atmosphère humide, tout le monde est rapidement "trempe" de sueur. Mais tout le monde arrive vers 11h30 au col de la Candelle.

Chouette, juste le temps de monter tous au sommet et d’être à la bonne heure au sommet pour le pique-nique. Un peu de brume rend la vue assez inhabituelle, il faut le dire.

Un rappel pour descendre, et finir de nous convaincre de la forte valeur de nouvelles recrues, nous descendons maintenant vers la mer. Nous passons la cheminée du diable (où nous aidons une touriste un peu en difficulté avec notre corde) et l’œil de verre sans encombre, mais bien au chaud dans l’infernal Val Vierge.

La chaleur finit de nous achever dans la dernière désecalade avant la Léque, sur les rochers bien blancs. Mais la mer, à la très bonne température, est là pour nous accueillir. Pas de méduses, tranquilles au soleil ou à l’ombre, nous passons une dernière heure tranquille.

Ensuite, dernière remontée, un peu difficile pour certain(e)s car bien des gourdes sont vides. Mais Luminy et sa fontaine salvatrice sont bientôt là. Et son bar aussi, pour les plus courageux !

Portfolio