L’est où, l’Canigou ? Wallouh !

Une sortie goupillée par : Prud’homme Jean-Marc

C’était prévu comme une sortie à choix multiples, escalade, grotte traversante, arrête et apothéose sommitale en direct avec le Canigou. Le Marseille-Cassis et la météo en ont décidé autrement, mais qu’importe, le jeu en a valu la chandelle puisqu’ aucune réclamation ne nous est parvenue à cette heure.

Ce fut donc avec la grotte du figuier que commença le plan B à une heure déjà assez avancée : un tunnel, une terrasse, un boyau plus étroit et sortie sur une crête assez panoramique qui mène au sommet du Puget. Deux petits coups de corde pour rassurer ceux qui doutent et, hop, tout le monde est assis, un verre à la main au sommet en attendant le spectacle en grignotant le pop corn comme au cinéma. Mais de Canigou, point ! Le soleil se noie dans un marécage brumeux avant de toucher l’horizon, caramba, encore raté !

Ambiance quand même, descente aux flambeaux dans le couloir de l’aiguille Guillemin, arrivée nocturne et semble-t-il fort tardive à Luminy : il n’est pas encore huit heures , changement d’heure oblige !

Portfolio