La traversée de la Chartreuse

jeudi 30 mai
par  Patrice Brod
popularité : 3%

Il est des randonnées aux paysages saisissant mais assez physiques de part leurs profils et des longueurs des étapes que nous imposent leurs gîtes, la Chartreuse en fait partie !

Nous voici ainsi partis à 11 de Marseille le jeudi de l’ascension 2019 en train pour Chambéry où deux taxis réquisitionnés pour la cause nous déposent au tunnel du « Pas de la Fosse » à 883 m d’altitude pour commencer cette traversée du massif qui va nous conduire de la Savoie au Dauphiné.

Agréable montée dans les bois jusqu’ à la pointe de Gorgeat (1486 m) qui nous offre une vue d’ensemble sur le décor de ces quatre jours à venir : Le Mont Granier, les hauts plateaux, la Dent de Crolles, le Grand Som et le Mont Chamechaude, point culminant du massif. Après le parcours assez aérien de la crête de La Lentille, nous descendons du col des Fontanelles vers Les Bruns pour arriver au gîte des Trolles situé au Désert sur la commune d’Entremont Le Vieux (1 140 m). Après cette mise en jambes de 4 h 30, tout le groupe est content d’être là et la soirée se passe entre bière apéritive et la première tartiflette du périple.

Vendredi est le jour de la grosse étape du trek, du Désert aux Essarts (hauteurs de St Pierre en Chartreuse), soit environ 28 km et + 1300 m à parcourir avant la nuit et les loups... La petite troupe s’ébranle un peu trop tard à 8 h 30, et ça commence facile par une descente sur Epernay ( 850 m), suivi de la remontée assez efficace au col de l’Alpette (1547 m).

À partir de là, c’est le parcours des hauts plateaux sur 15 km à 1600 m d’altitude moyenne où prairies fleuries, lapiaz de calcaire et forêts encore très enneigées se succèdent pour finir par buter sur le cirque du col de Bellefont (1902 m), col qui permet de basculer sur la partie Sud du massif de la Chartreuse.

La progression jusqu’au col est fatiguante du fait de l’important enneigement des bois et le col de Bellefont, encore avec sa parure d’hiver, parait infranchissable…  Le groupe prend ainsi au fil des heures un important retard et la forme générale diminue quelque peu… Il faut encore descendre derrière le col en face Sud jusqu’aux Essarts (1320 m) où les derniers arriveront vers 20 h 30 !  Heureusement, super Nacer qui tient le refuge des Essarts nous attend avec un dîner de roi à la hauteur des efforts fournis (salade de chèvre chaud, magret de canard et sa purée au radis noir, tarte aux myrtilles). La nuit sera courte et le départ du samedi matin à 8 h 15 ’ revient très vite après cependant un super petit déjeuner.

La troisième étape du refuge des Essarts au col de Porte situé au pied du Mont Chamechaude est également à prendre au sérieux (23 km et +1000 m environ à parcourir). Elle commence par la remontée à la cabane de Bellefont (1600 m) et elle continue par une progression en balcon sur des vires de calcaire boisées et parfois très enneigées le long et en dessous des rochers de Bellefont qui terminent à la dent de Crolles où nous n’irons pas vu son enneigement en face Nord.

Passé un col à 1800 m, nous dégringolons au col des Ayes pour pique-niquer. La vue sur les Alpes du massif du Mont Blanc à celui de Belledonne est des plus saisissantes. Elle ne nous quittera plus jusqu’à Grenoble. Nous arrivons ainsi au col de Porte vers 18 h après avoir cheminé entre le col du Coq, le col de l’Emeindras et l’Habert de Chamechaude. La soirée de gala à l’hôtel Cartusia est bien arrosée avec ses bières, son Apremont de Savoie et sa Chartreuse verte incontournable… sans oublier notre 2ème tartiflette du séjour.

La quatrième et dernière étape du dimanche nous ramène en 6 h à la gare de Grenoble après avoir traversé le Sappey en Chartreuse, le fort de St Eynard perché sur sa falaise qui domine la vallée de Grenoble, le col de Vence et la Bastille où nous déjeunons avec ce qui nous reste...

Ce sont ainsi pas moins de 83 km et 3700 m de dénivelé positif que notre petit groupe aura parcouru au cours de cette randonnée écologique, exigeante et inoubliable de part sa nature et ses paysages. Après la traversée des Bauges en 2018 par le GR 96 de La Thuiles à Chambéry, on se plait déjà à évoquer la suite en 2020 de ce parcours vers le Sud par la traversée du Vercors de Grenoble à Die par exemple... Avis aux baroudeurs !  


Météo

Marseille, 13, France

Conditions météo à 15h30
par weather.com®

Soleil voilé

32°C


Soleil voilé
  • Vent : 19 km/h - ouest sud-ouest
  • Pression : 1013 mbar tendance symbole
Prévisions >>

Prévisions du 25 août
par weather.com®

Inconnu

Max 32°C
Min 20°C


Inconnu
  • Vent : N/D km/h
  • Risque de precip. : %
<< Conditions  |  Prévisions >>

Prévisions du 26 août
par weather.com®

Soleil

Max 30°C
Min 20°C


Soleil
  • Vent : 16 km/h
  • Risque de precip. : 0%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 27 août
par weather.com®

Très nuageux

Max 30°C
Min 20°C


Très nuageux
  • Vent : 17 km/h
  • Risque de precip. : 0%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 28 août
par weather.com®

Orages isolés

Max 28°C
Min 20°C


Orages isolés
  • Vent : 16 km/h
  • Risque de precip. : 30%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 29 août
par weather.com®

Soleil voilé

Max 30°C
Min 19°C


Soleil voilé
  • Vent : 20 km/h
  • Risque de precip. : 10%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 30 août
par weather.com®

Soleil

Max 30°C
Min 20°C


Soleil
  • Vent : 14 km/h
  • Risque de precip. : 0%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 31 août
par weather.com®

Soleil voilé

Max 29°C
Min 20°C


Soleil voilé
  • Vent : 14 km/h
  • Risque de precip. : 20%
<< Prévisions


Sites favoris


1 site référencé dans ce secteur