Le bec, un tour ou rien

Une sortie goupillée par : Eychenne Jean-Michel , Krikri

8 mai et ascension font cette année cause commune. Et bien malgré la rareté des ponts, le beau temps et la bonne neige en montagne, fuyons la foule des refuges en baladant à la maison. Le tour du bec est tout à fait indiqué pour profiter de ce beau soleil qui est bien rare cette année...

A 5, nous partons du pré des évadés, on est vite à Sormiou. De là, suivi du chemin noir jusqu’au Cap Redon. Personne en vue vers la grotte du Capelan... étonant, profitons. Le caillou est un peu gras dans la première longueur sur la route de la grotte. Mais la grotte est elle bien séche. Un groupe quitte les lieux, ils sont descendus en tyrolienne. Des apnéistes passent et profitent du rai de soleil dans la grotte, tout fumants.

Nous organisons notre grimpe sur la patinoire ocre : Krikri bétonne, Axelle danse, les autres se font légers... et on sort tous au soleil alors qu’arrive le prochain groupe. Un rappel, et nous sommes au bout du Bec juste à l’heure du repas. Un petit vent, mais que c’est chouette !

Le groupe d’après finit de sortir de la grotte, nous filons vers les falaises de Tiragne. Une petite main courante, un brin de sieste. Nous croisons l’UCPA au soleil, il y a pire pour l’escalade.

Et quoi de mieux après tout cela qu’une glace à Mazargues ?

Portfolio